Qu'appelle-t-on SCPI fiscale d’habitation ou SCPI résidentielle ?

Dans le choix d’une SCPI, vous pouvez opter pour une SCPI de rendement ou une SCPI fiscale. Encore appelée SCPI résidentielle, la SCPI fiscale d’habitation est celle que certaines personnes préfèrent. De quoi s’agit-il ? Découvrez-le dans les lignes suivantes.

Qu’est-ce qu’une SCPI résidentielle ?

Encore appelée SCPI fiscale d’habitation, c’est une Société Civile de Placement Immobilier qui fait des investissements non cotés pour collecter des fonds chez les associés. Ces derniers constituent un capital qui sert à acquérir un portefeuille de biens immobiliers.

Les revenus obtenus à partir de ces biens immobiliers sont redistribués aux associés en fonction des parts qu’ils ont investis dans la société.

La particularité de la SCPI résidentielle est son patrimoine qui est constitué uniquement de biens immobiliers neufs loués. Cela se fait dans le cadre des dispositifs immobiliers d’investissement locatif selon la loi Pinel, la loi Malraux ou donne droit à un déficit foncier. Ces objectifs sont différents de ceux d’une SCPI de rendement.

Quel est le principe d’une SCPI résidentielle ?

En premier lieu, la société de gestion de la SCPI constitue un capital à investir auprès des différents associés. Ensuite, elle réalise des investissements immobiliers en fonction des lois de défiscalisation. Ces dernières permettront à la société de gestion de jouir des avantages fiscaux qui seront partagés aux investisseurs dans les loyers obtenus.

Quel est le profil d’un investisseur dans une SCPI résidentielle ?

Celui qui désire investir dans une SCPI résidentielle doit être un bénéficiaire de revenus fonciers dont la tranche d’imposition est un minimum de 30 %. Il doit également disposer d’un capital à investir et doit désirer diminuer son imposition sur le revenu.

Quels sont les avantages d’une SCPI résidentielle ?

SCPI

Les principaux avantages qu’offre la SCPI résidentielle sont la défiscalisation et une mutualisation des risques. De plus, elle offre plus de souplesse lors de la revente et l’achat des parts. Enfin, elle permet à l’investisseur de confier la gestion de son actif immobilier à une société de gestion spécialisée.

Quelles sont les fiscalités qui peuvent être appliquées ?

On dénombre plusieurs types de SCPI fiscale.

SCPI Pinel

Elle permet de faire une réduction de l’impôt à l’investisseur selon la durée de détention. Lorsque l’engagement de conservation des parts est de 9 ans, la réduction d’impôt est de 18 % et quand elle est à 12 ans, la réduction est à 21 % du montant de la souscription. Ce taux de réduction est réparti de façon linéaire sur le nombre d’années

SCPI Malraux.

Elle concerne les anciens immobiliers et permet d’imputer le montant de la rénovation. Elle offre une réduction fiscale au titre des rénovations qui ont été faites. Cette réduction équivaut à 22 % du coût de rénovation si le bien fait partie du patrimoine architectural protégé et 30 % s’il est sauvegardé.

De plus ce montant ne doit pas dépasser 100 000 euros. Le bien en question doit appartenir aux secteurs sauvegardés ou aux zones de protections du patrimoine régis par la loi Malraux

SCPI de déficit foncier

Elle est pareille à la SCPI Malraux à la différence que les frais de réparations sont déductibles des revenus fonciers sans plafonnement. Ils peuvent être également déduits des revenus du travail, mais ne peuvent pas dépasser 10 700 euros.

L’avantage principal d’une SCPI fiscale d’habitation est la réduction des impôts dont bénéficient ses investisseurs.

fr ch be lu